Cigarettes et financement du terrorisme

28/01/2016

Un rapport publié en 2015 par le Centre d’analyse du terrorisme (CAT) fait un constat alarmant : la contrebande et le trafic de cigarettes représentent plus de 20 % des sources criminelles de financement des organisations terroristes. Ces affirmations sont issues des conclusions croisées de 75 procédures judiciaires internationales menées depuis 2001. En tout, « près de 15 organisations terroristes dans le monde recourent régulièrement et dans des proportions importantes à la contrebande et à la contrefaçon de cigarettes pour se financer, notamment les talibans pakistanais (TTP), Lashkar-E-Taiba (LeT), Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), le Hezbollah, le Hamas, les Farc, le PKK, ETA et l’IRA ».

Vous pouvez consulter ce rapport ici.