Rapport parlementaire – Génération radicale

02/12/2015

Malek Boutih, député de l’Essonne, a remis un rapport au Premier ministre sur les jeunes tentés par le djihad.

A la suite des attentats de janvier 2015, Manuel Valls, Premier Ministre, a chargé le député d’une réflexion sur l’analyse et la prévention des phénomènes de radicalisation et du djihadisme en particulier.

Le rapport qui s’intitule « Génération radicale » est le fruit d’un travail d’enquête de plusieurs mois durant lesquels Malek Boutih s’est intéressé au parcours des jeunes tentés par le djihad. L’abandon de certains territoires par l’Etat apparait comme l’un des plus importants vecteurs de radicalisation. En effet, le discours radical est avant tout politique et répond à un sentiment de mise aux bancs de la société.

Deux axes majeurs ressortent. Malek Boutih veut sortir du non-dit pour provoquer une prise de conscience, et réaffirmer l’importance des enseignements de l’Ecole de la République.

 

Retrouvez ce rapport ici.